VITIFLOR ® - Le cycle floral de la vigne

Accueil | Le cycle | Crédits | Iconographie

avril-août

En savoir plus sur la fertilité des bourgeons latents


<< étape précédente | étape suivante >>
La fertilité est exprimée en nombre d’inflorescences potentielles par bourgeon latent.
Elle dépend du cépage (caractère génétique), mais aussi de la position du bourgeon sur le sarment et des conditions de milieu dans lequel vit la plante : température, intensité lumineuse, eau, ...

La position du bourgeon sur le sarment influence sa fertilité en nombre moyen d’inflorescences différenciées. La fertilité croît des yeux de la base vers le milieu du sarment, se stabilise plus ou moins vers le rang 4 à 10, puis diminue vers le sommet du sarment (rang >11).


Fluctuation de la fertilité des bourgeons latents d’après le rang des yeux sur les sarments (d’après INRA Colmar 1955)

Vigueur des sarments
Il existe aussi une corrélation positive entre la vigueur des sarments (mesurée par leur diamètre), et la fertilité des bourgeons latents.



Corrélation entre la fertilité et le diamètre des sarments
(d’après Huglin, 1958)
a : diamètres en mm / b : fertilité des bourgeons

Température
La température influence la différenciation des primordia inflorescentiels dans les bourgeons latents en formation.

Les températures favorables à une fertilité correcte pour le Riesling, la Syrah ou le Gordo se situant entre 25°C et 30°C.


Influence de la température sur le nombre moyen d’inflorescences primordiales par bourgeon (fertilité) (d’après Buttrose, 1970)

Intensité lumineuse


Influence de l’intensité lumineuse sur la fertilité des bourgeons (d’après Buttrose, 1970)
Accueil | Le cycle | Crédits | Iconographie