Institut d'éducation à l'agro-environnement de Florac

Actualités

19-04-2017
Dialogue intergénérationnel avec les Cordées de la réussite
Pour le Festival 48 images seconde, SupAgro avait invité les collégiens de Florac et Vialas à rencontrer le
documentariste André Gladu : une rencontre conviviale sur un petit air de jazz.

Par sa personnalité si sympathique, l’aîné des invités du festival à énormément marqué le public. Arrivé à Florac avec toute une sélection de documentaires sur la musique cajun, André Gladu marquait par ses connaissances sur les francophones d’amérique et sa facilité à rendre leur histoire passionnante.
Face aux ados cévenols, le septuagénaire québécois a choisi de détailler le parcours original qui l’amenait à la réalisation. Mathématicien, peintre, architecte ... Il aurait pu aborder bien d’autres vies si les hasards et les rencontres (bonnes ou mauvaises) ne l’avaient mené où il en est aujourd’hui. Humblement, André (il vous en voudrait de l’appeler Monsieur), se considère encore en formation, même lorsqu’il vient à notre rencontre loin de son pays, il se nourrit de ses rencontres avec les habitants et leur mode de vie. Et donc, en une petite demi-heure, il invitait les collégiens à s’ouvrir à toutes les opportunités, pendant toute leur vie, en profitant de la chance qu’ils avaient d’être dans un cadre où l’éducation leur était offerte.
Cette rencontre fut suivie de “Snooks”, un court consacré au guitariste de jazz Snooks Eaglin. Cette projection était un privilège mondial pour le public présent puisque ce film est aujourd’hui quasi impossible à voir.

Rappelons que le dispositif des « Cordées de la réussite » est là pour ouvrir les portes des établissements d'enseignement supérieur aux jeunes élèves. Cette rencontre inhabituelle les aura certainement ouvert à de nouveaux horizons.

Date de dernière mise à jour : 19/05/2017