Institut des hautes études de la vigne et du vin

La recherche

Unités mixtes de recherche (UMR)

L'IHEV s'appuie sur les UMR

Les Unités mixtes de recherche (UMR) sont des entités administratives créées par la signature d’un contrat d’association d’un ou plusieurs laboratoires de recherche d’établissements scientifiques (notamment d’universités) qui rassemblent chercheurs et enseignants-chercheurs sur la base de la complémentarité des approches scientifiques.

Dans le secteur de la vigne et du vin, Montpellier SupAgro - IHEV est partenaire de 10 UMR avec l’Inra, le Cirad, l’IRD, l’Irstea, l’Université Montpellier 1, Ciheam-IAMM,…

Pour coordonner des actions de recherche et de transfert des connaissances vers les professionnels, l'IHEV s'appuie sur les UMR :

=> Agap - Amélioration génétique et adaptation des plantes méditerranéennes et tropicales
L'unité œuvre en faveur de la création de matériel végétal le mieux adapté aux systèmes de productions concernant les 20 principales espèces végétales tropicales et méditerranéennes. L'unité est structurée en trois domaines thématiques : dynamique de la diversité et domestication ; développement et adaptation ; génétique et amélioration des plantes.

=> CBGP - Centre de biologie pour la gestion des populations
Les recherches de l’unité sont centrées sur la biologie de populations et communautés d’organismes qu’il convient de gérer car ils représentent un enjeu majeur pour l’agronomie, les forêts, la santé humaine ou la conservation de la biodiversité. L’objectif du CBGP est de caractériser cette biodiversité, d’en comprendre la structure, et les facteurs qui la modifient, afin d’en prédire l’évolution sous la contrainte des changements globaux (changements climatiques, anthropisation du milieu).

=> Eco&Sols - Ecologie fonctionnelle et biogéochimie des sols et des agro-écosystèmes.
L’objectif de l’UMR est de caractériser les évolutions conjointes du fonctionnement des plantes et du sol sous les effets des changements globaux et des pratiques agronomiques. Les finalités des recherches reposent sur la notion d’ingénierie écologique et proposent sur la base de connaissances scientifiques, des pratiques dédiées au maintien et à l’amélioration des fonctions agricoles et environnementales des agro-écosystèmes.

=> Innovation - Innovation et développement dans l'agriculture et l'agroalimentaire
L’Unité Mixte de Recherche développe des travaux de recherche sur les processus d’innovation  considérés comme des processus d’action individuelle et collective aux niveaux technique et organisationnel. Elle s’intéresse à l’ensemble du processus, depuis les objectifs des acteurs pour innover jusqu’aux effets de développement induits par ces innovations.

=> Itap - Information - Technologies - Analyse environnementales - Procédés agricoles
Dans l’objectif de mettre au point des équipements pour une agriculture plus durable et pour les services connexes à l’environnement, l’UMR ITAP développe les bases scientifiques et techniques des thématiques suivantes : l’information et les systèmes associés (capteurs basés sur des mesures optiques, systèmes d’aide à la décision pour diagnostiquer les états des systèmes agro-écologiques) ; les technologies (développer des écotechnologies pour une production agricole durable) ; l’évaluation environnementale (outils d’évaluation de l’impact environnemental et social).

=> Lepse - Laboratoire d'écophysiologie des plantes sous stress environnementaux
L’UMR a pour objectif d’analyser et modéliser la réponse des plantes aux stress environnementaux. Le LEPSE a une expertise concernant l’identification et la hiérarchisation des processus impliqués dans le contrôle de la croissance et de la transpiration des plantes soumises à des conditions climatiques sub-optimales (déficit hydrique, températures en hausse…). La démarche repose sur l’analyse et la modélisation des interactions entre génotypes et environnement. Les analyses physiologiques et biophysiques sont conduites à l’échelle des cellules, des organes et de la plante entière chez différentes espèces : le tournesol, le maïs, le riz, la vigne et Arabidopsis thaliana.

=> Lisah Laboratoire d'études des interactions sol -agrosystème -hydrosystème
La thématique centrale de recherche est l'étude de l'hydrologie des milieux cultivés. Ses objectifs spécifiques sont : i) de développer les connaissances sur les transferts de masse et l'écodynamique des substances polluantes dans les sols et les bassins versants ruraux en relation avec leur organisation spatiale et temporelle d'origines naturelle et anthropique ; ii) d'élaborer des outils permettant de diagnostiquer et prévenir les risques qu'induisent les activités humaines dans les milieux cultivés sur les régimes hydrologiques et l'évolution des ressources en eau et en sol ; iii) de contribuer à la définition de nouveaux modes de gestion durable de l'espace ; iv) de former des étudiants aux concepts et aux outils d'analyse et de modélisation de l'organisation spatiale et de l'hydrologie des milieux cultivés.

=> Moisa - Marché, organisations, institutions et stratégies d'acteurs
L'UMR s'intéresse aux problématiques liées aux stratégies d'acteurs, qu'ils soient privés ou publics, individuels (consommateurs) ou collectifs (groupes sociaux de production marchande ou non marchande), à leur mode d'organisation interne (entreprises) ou externe (coordinations verticales et horizontales), au fonctionnement des institutions (marchés, régulations), appliquées aux systèmes agricoles agro-alimentaires et ruraux en zones méditerranéennes et tropicales.

=> SPO - Science pour l'œnologie
Les recherches menées au sein de l'UMR SPO visent à mieux comprendre les mécanismes impliqués lors de l'élaboration du vin. L’UMR est constituée de : 2 équipes de recherche (microbiologie & polyphénols et interactions) et de structures collectives (plateforme polyphénols et plateaux techniques : composés volatils, analyse sensorielle, halle de biotechnologie).

=> System Fonctionnement et conduite des systèmes de cultures tropicaux et méditerranéens
L’Unité Mixte de Recherche SYSTEM, sous tutelle des organismes Cirad, Inra et SupAgro, travaille dans le domaine de l’agronomie systémique. Elle produit des connaissances et des outils permettant d’évaluer et de concevoir des systèmes de culture alliant performances économiques et production de services environnementaux.

Date de dernière mise à jour : 18/09/2015