Formations

Les atouts de la formation

Une formation professionnalisante

Une thématique en réponse aux grands enjeux actuels de développement de systèmes alimentaires durables, comme en témoignent les lettres de soutien ci-dessous reçues des organisations internationales, des grandes entreprises, des ONG, des centres de recherche et cabinets d'étude...

Un réseau de partenaires publics et privés (co-conception de nombreux modules, participation importante aux enseignements, accueil des étudiants en missions professionnelles...) : FAO, Commission Européenne, Secrétariat général des Nations Unies, Agence Française de Développement, Agronomes et Vétérinaires Sans Frontières, Action Contre la Faim, Max Havelaar France, Fédération Nationale d'Agriculture Biologique, Ecocert, Danone, Nestlé...

Une équipe pédagogique composée de chercheurs insérés dans des Unités mixtes de recherche au cœur des débats actuels sur l'alimentation durable.

Une démarche professionnalisante par l'utilisation d'outils opérationnels, la mise en place de connaissances et de compétences d'expertise stratégique en lien avec des acteurs professionnels dans les enseignements.

Une méthode pédagogique adaptée : les étudiants co-construisent leur parcours, en étroite interaction avec les enseignants et intervenants professionnels. Une large place est faite aux travaux individuels et de groupes.

Montpellier, une localisation stratégique abritant de nombreuses institutions de recherche, reconnue comme la place centrale des échanges internationaux sur l'agriculture et l'alimentation, comme en témoigne l'installation du CGIAR (Consultative Group on International Agricultural Research).

 

Lettres de soutien

« Cette formation IPAD/ISAM propose ainsi des enseignements qui rejoignent les thématiques de la FAO, et de la Division de la Nutrition et de la Protection du Consommateur en particulier, et notamment de son Service de la qualité des aliments et des normes alimentaires (AGNS).

Doter les étudiants des connaissances et des compétences nécessaires pour l'analyse et le renforcement des processus de qualification, la compréhension des enjeux et l'analyse des impacts des normes et cadres réglementaires, la prospective et l'aide à la décision des acteurs publics et privés des systèmes alimentaires, l'analyse des enjeux autour des territoires et leurs produits dans la gouvernance globale, comme autant de thèmes qui seront abordés dans les enseignements proposés dans cette formation IPAD/ISAM, nous semblent donc essentiels.

cette formation me paraît donc apporter les compétences dont auront besoin les acteurs des systèmes alimentaires de demain pour relever les nombreux défis qui seront les leurs, au Nord comme au Sud, et pour cela je souhaite apporter notre soutien pour sa mise en œuvre effective »

Ezzedine Boutrif, Directeur de la Division de la nutrition et de la protection des consommateurs de la FAO

« Considérant que les efforts actuels en faveur de la sécurité alimentaire devront s'inscrire sur le long terme et impliquer un large éventail d'acteurs pour avoir un impact durable pour les populations concernées, il apparaît particulièrement pertinent et urgent d'investir dans la formation d'agents et de cadres qui pourront mettre leurs compétences à disposition des agences d'aide et des acteurs concernés.

Parallèlement à ce réinvestissement dans les pays en voie de développement, d'importants chantiers de rénovation de la gouvernance internationale de l'agriculture et de la sécurité alimentaire sont en cours. De plus, la mondialisation des échanges et les évolutions de l'économie mondiale et du climat impactent directement les systèmes agricoles et agroalimentaires du Monde. Il est donc crucial de fournir aux futurs diplômés les clés de compréhension d'une situation très complexe où les enjeux sociaux, politiques, économiques et environnementaux et les différentes échelles du local à l'international interagissent.

Dans ce contexte, cette formation IPAD/ISAM apparaît comme une réponse pertinente et importante à laquelle je vous remercie de m'associer. »

Florence Lasbennes, Appui à la coordination pays de l'Equipe Spéciale du Secrétaire Général des Nations Unies pour la crise mondiale de sécurité alimentaire.

« Le positionnement visé par cette formation me semble tout à fait original et pertinent au vu des enjeux économiques, sociaux et environnementaux actuels. Les futurs acteurs des mondes politiques, associatifs, agricoles, interprofessionnels ou privés, etc. devront en effet savoir intégrer l'ensemble de ces dimensions dans leurs décisions stratégiques.

La nature des thématiques enseignées et des intervenants envisagés, ainsi que la place donnée à la mission professionnelle, me semblent aussi de nature à garantir aux diplômés un bagage solide techniquement doublé d'une expérience et un pragmatisme indispensables pour évoluer dans le monde professionnel.»

Nicolas Gausserès, Directeur Nutrition chez Danone

« De par sa structure (équilibre entre le temps d'enseignement et le temps de mission dans une structure professionnelle) et de par son contenu, cette formation me paraît particulièrement bien répondre aux nouveaux défis que doivent relever les cadres des pays du Sud avec qui l'IRAM travaille au quotidien.

Que ce soient des responsables d'organisations professionnelles, des cadres d'administrations publiques, des chercheurs ou des consultants, nombreux sont ceux qui ont besoin de mieux maîtriser les outils d'analyse et d'intervention liés aux nouveaux enjeux du développement agricole et alimentaire. Je pense en particulier au rôle croissant de la qualité des produits (intermédiaires et finaux) dans la différenciation des filières, à l'impérieuse nécessité de considérer les impacts environnementaux dans la définition et la mise en oeuvre de stratégies (quelle que soit l'échelle à laquelle celles-ci se déploient) et aux interdépendances croissantes entre les divers espaces économiques. »

Jérôme Coste, Directeur de l'IRAM

 

Date de dernière mise à jour : 20/04/2015