En direct
CultureSciences
Mardi 7 novembre à partir de 18h00

Montpellier SupAgro

Espace témoignages

Arame Niang - Une journée d'accueil des étudiants étrangers réussie !

Arame Niang, élève ingénieur SAADS 1ère année, Sénégalaise

Pouvez-vous nous parler de la journée d’Accueil Etudiants Etrangers mise en place par Montpellier SupAgro le 16 octobre dernier ?

J’y ai participé activement. En effet, notre délégué de classe nous a demandé d’y représenter  différentes nationalités. Je me suis portée volontaire car j’ai apprécié en particulier l’accueil qui est réservé aux étudiants étrangers à SupAgro, notamment sur un plan humain. On m’a demandé de préparer un petit discours relatif à mon cursus et mes projets professionnels. J’ai présenté également les raisons qui m’avaient amenées à choisir SupAgro et mes impressions sur l’établissement depuis la rentrée. Des enseignants de l’école sont intervenus également ainsi que d’autres étudiants étrangers, certains membres du groupe d’accueil et quelques associations d’étudiants.

A la suite des différents témoignages, nous avons été conviés à un pot d’accueil suivi d’un karaoké dans le hall d’accueil de l’amphithéâtre Philippe Lamour. Nous avons ainsi fait connaissance avec le répertoire de chansons françaises plus ou moins anciennes, accompagnées de chansons africaines et anglo-saxonnes. Entre chaque chanson, un étudiant racontait une anecdote, de façon humoristique, sur les événements inattendus qu’il avait pu rencontrer lors de son voyage pour arriver en France.

Nous avons ensuite dansé et dîné tous ensemble. C’était vraiment sympa !

Quelles difficultés particulières avez-vous rencontrées depuis votre arrivée en France ?

J’ai malheureusement été victime d’un vol de mes papiers dans un tram, 15 jours après mon arrivée. Mais heureusement j’ai pu les récupérer rapidement. Durant cette période, j’ai été soutenue par un membre du groupe d’étudiants qui m’a expliqué les démarches à suivre.

 

Quels meilleurs souvenirs garderez-vous de Montpellier ?

J’apprécie beaucoup la diversité des cultures, la sympathie qui émane des gens que je rencontre. Je dois avouer que j’avais un a priori sur la France parce que j’ai entendu dire que les gens sont un peu fermés.  Je reconnais qu’ici, à SupAgro, c’est exactement le contraire. Dès le matin, à la résidence où je loge, je suis régulièrement accueillie par des sourires et des paroles bienveillantes.

 

Que pensez-vous de l’idée d’un parrainage entre étudiants ?

Je pense que c’est une très bonne chose, car j’en ai moi-même bénéficié. C’est un excellent moyen pour intégrer les nouveaux arrivants.  On se sent plus à l’aise avec des personnes qui sont de notre âge ou de notre nationalité car elles comprennent mieux nos besoins.

Utilisez-vous les réseaux sociaux de communication mis en place par l’établissement (Facebook, Twitter) ?

Oui, j’ai même utilisé le Facebook de SupAgro avant mon arrivée en France pour consulter les actualités de l’école et également le Facebook du groupe d’étudiants étrangers. Lorsque j’avais des questions d’un ordre administratif par exemple, il y avait toujours quelqu’un pour me répondre et m’envoyer également des comptes rendus de réunions qu’ils avaient eues avant notre arrivée. C’est ainsi que j’ai pris connaissance du document « Mon guide mon ami fidèle » qu’ils ont réalisé pour faciliter l’intégration des étrangers.

Avez-vous des idées à nous proposer pour améliorer l’accueil des étudiants internationaux ?

Il serait important d’intégrer, lors de la journée d’accueil des étudiants étrangers, les étudiants français qui du coup se sentent un peu exclus. Ils peuvent se sentir défavorisés car eux aussi souffrent de solitude due à l’éloignement de leurs familles et amis.

Ensuite, cela leur permettrait de mieux prendre conscience des difficultés que nous rencontrons et de la multiplicité des expériences auxquelles nous avons à faire face selon nos différences culturelles.

Je pense aussi,  qu’il serait vraiment sympa d’avoir des boissons non alcoolisées et une nourriture adaptée selon les confessions représentées lors des fêtes étudiantes. Cela nous permettrait de mieux nous sentir intégrés et de participer pleinement à ces soirées !

Date de dernière mise à jour : 20/11/2015