En direct
CultureSciences
Mardi 7 novembre à partir de 18h00

Montpellier SupAgro

Espace témoignages

Ophélie Barbarin - Une chance incroyable de participer aux Clubs Pouce Vert et Ruche !

Ophélie Barbarin, Ingénieure agronome 2ème année, est depuis la rentrée universitaire 2015/2016 responsable du Club Pouce Vert et du Club Ruche.

Ophélie, pouvez-vous nous dire quelles sont vos motivations pour être responsable de ces deux clubs ?

Je viens de la campagne et comme je n’ai jamais vécu dans une ville aussi grande que Montpellier, j’étais ravie de découvrir un coin de verdure au sein d’un paysage urbain. En effet, l’école offre, sur son campus principal de 20 hectares composé de végétation méditerranéenne, de vignes expérimentales et d’un arboretum, un jardin pédagogique destiné à ses étudiants et agents. D’autre part, ma formation d’ingénieur agronome étant très théorique il m’a semblé indispensable d’avoir un contact direct avec la terre et de mettre ainsi en pratique les enseignements donnés à SupAgro. La prise de responsabilité du Club Pouce Vert s’est faite naturellement, sans doute parce que j’étais la plus investie !

Pour le Club Ruche, ma motivation repose principalement sur la préservation des abeilles et puis j’avais également envie de découvrir leurs comportements en vie de groupe et dans leurs activités.

La mise en place de ce Club Ruche vous a- t-elle demandé un investissement particulièrement important ?

Oui, en fait les deux clubs sont liés. Nous nous sommes rendus compte au jardin que nous avions besoin d’insectes pollinisateurs, l’installation des ruches permettait d’y répondre directement. Avec Julie Caquelard, co-responsable avec moi et d’autres membres du Club, nous avons constitué un dossier très complet afin de convaincre la Direction de Montpellier SupAgro du sérieux de notre démarche et de notre motivation à veiller à la fois sur le bien-être des abeilles et le respect des consignes de sécurité.

Concrètement, comment avez-vous réussi à obtenir vos ruches ?

Nous avons contacté le Club Ruche de l’IRC, qui nous a mis en relation avec l’ « Association Mécènes et parrains d’abeilles », dont le but est de populariser la sauvegarde des abeilles. L’association nous a prêté deux ruches et un apiculteur nous accompagne régulièrement dans le suivi des abeilles et nous familiarise aux opérations nécessaires à leur développement.

Que deviennent les abeilles lorsque les étudiants partent en congés ?

Les abeilles ne nécessitent pas de soins constants, au contraire il est important de ne pas trop les importuner. Pour les congés d’été, l’association se charge de récupérer les ruches qui partent en « transhumance » en Lozère afin que les abeilles puissent trouver des fleurs mellifères en altitude.

En plus de l’apprentissage pratique, les membres du Club Ruche bénéficient-ils d’un enseignement théorique ?

Des cours seront mis en place par Jaï Sinelle, une jeune apicultrice, élève ingénieure SAADS de 3ème année. Ils porteront sur la biologie, les conditions de développement et la gestion d’une colonie d’abeilles. Comme ces cours ne rentrent pas dans le cadre des enseignements dispensés par Montpellier SupAgro, cela nous permet d’acquérir des connaissances complémentaires dont nous ne pourrions pas bénéficier autrement.

Quel est l’objectif principal de ce club ?

Il s’agit de découvrir l’univers des abeilles et d’apprendre quelques gestes apicoles. Connaître les abeilles nous permettra également d’apprendre à mieux les protéger, ce qui sera très utile dans notre activité professionnelle future.

Au-delà de la gestion des ruches, est-il prévu d’élargir ce club à d’autres activités ?

Oui, nous avons déjà plusieurs idées. Dans un premier temps, nous souhaiterions mettre en place une journée de l’abeille avec projection d’un film et organisation d’une conférence avec un apiculteur, suivies bien sûr de la visite du rucher.

Puis nous aimerions collaborer avec l’Association AMPA dans le cadre de son projet de rucher pédagogique sur une parcelle destinée à la biodiversité au centre de Murviel-les-Montpellier. Nous serons en charge de réaliser des panneaux explicatifs sur le fonctionnement d’une ruche et le rapport des abeilles avec l’environnement, avec la participation des enfants du centre de loisirs de ce village.

En fait, nous souhaitons vraiment que ce Club tout récent prenne de l’ampleur et investisse, pourquoi pas, le territoire environnant. J'ai vraiment une chance incroyable de participer à ces deux clubs !

Date de dernière mise à jour : 20/11/2015