Montpellier SupAgro

Développement durable

Montpellier SupAgro s'engage sur tous les fronts

Montpellier SupAgro, avec son partenaire de site le centre Inra de Montpellier, s’est engagé depuis 2010 dans une démarche de développement durable, intégrée au sein de son projet stratégique. Les actions menées portent sur tous les volets du développement durable : économique, social, environnemental.

La mise en place d’une organisation efficiente et d’un plan de redressement, impulsée en 2014 par la Direction générale, a permis, notamment, d’atteindre un modèle économiquement durable.

Montpellier SupAgro a réalisé son Plan Vert 2015-2019 et son PMAE 2016-2020 (Plan Ministériel d'Administration Exemplaire) accessibles à tous les agents et les étudiants ils présentent un état des lieux ainsi que les nouveaux objectifs que l’établissement se propose d’engager pour les prochaines années —.

Pour une restauration durable

© Djsash - Shutterstock

Faire de la pause-déjeuner un moment de détente conviviale et de bien-être, un espace de découverte de nouveaux produits et transformer les cantines de Montpellier SupAgro en des restaurants responsables, tels sont les objectifs de ce nouveau projet.

Axes principaux :

  • Améliorer l'offre de restauration dans une perspective de Développement durable
  • Lutter contre le gaspillage et valoriser les bio-déchets
  • Faire de la cantine un living lab, un outil de sensibilisation, d’ouverture et de rayonnement
  • Œuvrer pour une alimentation durable et améliorer les conditions de prise de repas sur l'ensemble des campus

Projet REGALPI : l’effet « boule de neige » anti-gaspi

Montpellier SupAgro, lauréat de l’appel d’offre de l’ADEME et de la DRAAF  « Lutte contre le gaspillage alimentaire et réduction des déchets alimentaires » propose un projet innovant portant sur la création d’un réseau collaboratif d’échanges de pratiques avec des lycées agricoles de la région.

Deux établissements, « les ambassadeurs » particulièrement engagés dans la lutte contre le gaspillage alimentaire forment deux autres écoles « novices » dans cette démarche, qui a leur tour encadreront  deux nouveaux partenaires. Cette dynamique, en créant un  véritable « effet boule de neige » basé sur le partage d’expériences,  permet d’élaborer un plan d’actions adapté à chaque école.

Une vidéo et une fiche de présentation du projet Régalpi, ont été réalisées pour le colloque national de l’ADEME/DRAAF du 17 novembre 2016 : Innovons contre le gaspillage alimentaire en Occitanie – Des chercheurs et des pionniers combattent contre les idées reçues.

Des déplacements énergétiquement doux

Montpellier SupAgro, sensible aux questions d’environnement s’engage depuis plusieurs années à l’amélioration des conditions de circulation tout en diminuant son impact climatique.

A cet effet, l’établissement a élaboré un Plan de Déplacement Etablissement (PDE) s’articulant sur les points suivants :

  • Conventions signées avec la TaM et Hérault Transport
  • Enquêtes PDE agents et étudiants
  • Multiplication des salles de visioconférences et développement de cet outil sur le poste de travail
  • Voiturette et camionnette électriques sur le campus de La Gaillarde. 450 places de parking vélos
  • Plan d’optimisation du parc automobile

L’établissement s’inscrit également dans une politique régionale :

  • Animation du groupe « Déplacements doux » inter-établissements d’Agropolis International et présentation des propositions d’aménagement à Mme Gianiel, Vice-présidente de Montpellier Méditerranée Métropole en charge de la Mobilité et des Transports
  • Participation au « Schéma Directeur de la Vie Etudiante» de la COMUE-LR et au Club PDE de Montpellier Méditerranée Métropole

Un patrimoine naturel remarquable

Montpellier SupAgro dispose, sur son campus principal, d’un patrimoine naturel remarquable, d'une végétation méditerranéenne et exotique, d'un arboretum planté d'espèces dont certaines rares, d’une parcelle de vigne expérimentale et pédagogique et d’un jardin potager mis à disposition des étudiants et des agents. Ce campus est classé « site LPO » (Ligue de Protection des Oiseaux).

Dans le cadre de ses engagements en matière de politique environnementale, l'établissement met tout en œuvre pour le respect, la valorisation et l'appropriation par les usagers, des enjeux de la biodiversité de son patrimoine. Une gestion différenciée des espaces verts est mise en place depuis plusieurs années, avec l'objectif de systématiser cette démarche.

Respect de l'équilibre des écosystèmes selon des modes de gestion plus écologiques, limitation des interventions afin de maîtriser davantage les dépenses notamment en coût d'exploitation : cette logique a permis une augmentation du taux de végétalisation dans certaines zones et un retour de refuges pour la biodiversité.

Axes principaux :

Consommation d'eau

  • Valorisation de ressources naturelles alternatives 
  • Réduction de  l’arrosage des espaces verts 
  • Maîtrise de  la consommation d’eau

Evolution des pratiques «  entretien espaces verts »

  • Suppression de l’utilisation d’herbicides et produits phytosanitaires
  • Broyage des déchets de taille et d’élagage pour paillage
  • Plantations de haies à partir de plants de régénération naturelle
  • Recours au bouturage, marcottage sur site et désherbage manuel ou mécanique
  • Plantations de bulbes, semis en place, en substitution de plants en godets

La politique du genre

Montpellier SupAgro a signé, en 2013, la Charte Égalité Femmes-Hommes de la Conférence des Grandes Ecoles. Cet engagement porte sur une sensibilisation auprès des étudiants et sur un état des lieux régulier.

Réalisation de diagnostics

Deux diagnostics ont été réalisés afin d’établir un état des lieux de l’égalité femmes-hommes au sein de l’établissement. A l’issue de ces diagnostics, deux objectifs ont été retenus :

  • Œuvrer pour une évolution des  conceptions
  • Doper l’entrepreneuriat féminin

 

Nos acquis

  • Organisation du travail : temps partiel choisi, flexibilité des horaires
  • Etudiants inscrits : 70 % de femmes dans le cursus d’élève ingénieur agronome
  • Statuts de l’école : obligation de parité pour la désignation des personnalités qualifiées dans les instances de gouvernance.

Le baromètre de l’ouverture sociale

Montpellier SupAgro engagé dans l’inclusion sociale, l’égalité des chances, la solidarité et l’insertion a mis en place des dispositifs importants afin d’apporter des améliorations concrètes pour le bénéfice de ceux qui en ont le plus besoin.

De nouveaux partenariats pour l’engagement des étudiants et l’ouverture sociale

Afin d’élargir son champ d’actions, l’établissement a signé des conventions avec :

  • Passeport Avenir : cette association a pour mission d’accompagner les jeunes issus de classes socioprofessionnelles modestes, actuellement sous-représentées dans l’enseignement supérieur.
  • Société des membres de la légion d’honneur (SMLH) - section de l’Hérault : la SMLH a pour objectifs la transmission des savoirs, de la mémoire et des valeurs républicaines et citoyennes. Elle récompense les étudiants qui se sont particulièrement engagés dans des activités pour lesquelles ils ont pris des responsabilités, en délivrant cinq prix décernés le jour de la remise des diplômes aux ingénieurs, dont un prix de 1.000 euros.

 

Date de dernière mise à jour : 24/03/2017