International

La stratégie à l'international

Les relations internationales

Montpellier SupAgro s’inscrit dans une longue tradition d’ouverture à l’international de ses formations et de sa recherche.  L'établissement attire de nombreux étudiants étrangers qui se répartissent pour 30% d'entre eux dans les filières d'ingénieur, 40% en master et 30 % en doctorat.

Notre stratégie à l’international en 4 axes 

  1.  Donner aux étudiants inscrits à SupAgro une large ouverture sur l’international grâce à une politique ambitieuse d’apprentissage de plusieurs langues étrangères, au développement des stages et des mobilités académiques dans des pays étrangers tout au long de leur cursus et à l’expérience internationale de ses enseignants et intervenants. L’objectif est de permettre à l’ensemble des étudiants de maîtriser deux voire trois langues étrangères, de réaliser des stages ou des mobilités académiques auprès de partenaires universitaires ou privés à l’étranger afin d’être préparés à des métiers ouverts sur le monde. 
     
  2.  Attirer des étudiants, doctorants, et enseignants chercheurs étrangers de qualité venant d’Europe, de pays développés, de pays émergents ainsi que de la zone de solidarité prioritaire de la France. Cet objectif est atteint notamment par la mise en place d’accords cadre avec des universités partenaires, par la recherche active de dispositifs de bourse et le développement de formations au français pour les non francophones.
     
  3.  Développer et pérenniser les partenariats et les réseaux institutionnels de formation et de recherche. En inscrivant son action sur le long terme avec des partenaires reconnus Montpellier SupAgro entend construire des coopérations renforcées en matière de recherche et de formation dans ses domaines d’excellence, et améliorer son attractivité et sa notoriété.
     
  4.  Apporter sa contribution au développement des dispositifs de formation agronomique. Le personnel de Montpellier SupAgro est mobilisé dans des programmes de réforme et d’amélioration des formations agronomiques tant techniques que supérieures en Afrique, Asie, Amérique Latine ainsi que dans les pays du pourtour européen.

 Quelques chiffres clés

  •  35 % des élèves ingénieurs diplômés ont réalisé une mobilité académique en 2013-2014, grâce à des accords d’échange académique signés avec 65 établissements situés dans 22 pays différents.
     
  •  429 étudiants internationaux de 80 nationalités différentes sont inscrits en formation (cursus ingénieur, master et doctorat)  en 2014-2015,  soit 27% d’étudiants étrangers présents sur le campus dont 60% d’étudiants en provenance de pays non francophones.
     
  •   31 accords-cadres de coopération et d’échange pédagogique ont été signés avec autant d’établissements de 20 pays différents prévoyant un appui à la mise en place de formation ou de dispositifs de formation.

webPlus de chiffres-clés, cliquez ici.

Date de dernière mise à jour : 17/02/2015