Etude " Se nourrir lorsqu'on est pauvre - Analyse et ressenti des personnes en situation de précarité

etudesenourrirlorsquonestpauvreanal_atdquartmonde.png
Type de contenu : Réflexions sur le fond
Les incontournables : A lire en priorité
Type d'auteurs : Associations
Année : 2016
Langue : Français
Auteur.e.s : ATD Quart Monde - M. Ramel, H. Boissonnat Pelsy, C. Sibué-De Caigny, M-F Zimmer
Mots clés : démocratie, distribution, émancipation/pouvoir d'agir, qualité des produits, solidarité
Résumé/Remarque : "Se nourrir et nourrir les siens" est une préoccupation majeure et douloureuse pour les plus pauvres. Mais cette préoccupation peut se transformer en une chance lorsqu'elle débouche sur un accès durable à cette dynamique essentielle qu'est l'acte de se nourrir : un élément fondateur de l'identité individuelle, du lien social et de l'appartenance citoyenne. Si notre étude montre que l'alimentation est bien un excellent moteur d'inclusion sociale pour les individus, ce moteur présente des faiblesses lorsqu'il s'agit de personnes vivant les continuelles ruptures engendrées par la misère et la précarité. Or, s'il est légitime de plébisciter l'accès à cette dynamique d'inclusion sociale autour du "se nourrir" de concert avec les plus pauvres, redonner à cet acte fondateur de l'humain ses lettres de noblesse est plus complexe. Pourtant, c'est un acte simple, de bon sens, et structurant sur le long terme. En effet, permettre à tous d'avoir accès à une "alimentation durable" - non seulement par la qualité écologique de l'aliment mais aussi par l'accès aux produits, l'accès au choix et au statut de consommateur - c'est ne plus accepter que les barrières autour de l'aliment et les restes à vivre soient tels qu'ils ne permettent plus de fournir la nourriture soi-même aux siens mais conduisent à la recevoir de la main d'autres personnes...