Un total de 5 pages ont été trouvées avec le mot clé financement.

La lutte contre la précarité alimentaire - Evolution du soutien public à une politique sociale, agricole et de santé publique

laluttecontrelaprecaritealimentaireevolu_igas2019.png
Type de contenu : Etats des lieux/Observatoire
Les incontournables : A lire en priorité
Type d'auteurs : Pouvoirs publics
Année : 2019
Langue : Français
Auteur.e.s : IGAS - Franck Le Morvan, Thomas Wanecq
Mots clés : financement, logistique, politique
Résumé/Remarque : 335 000 tonnes d'aide alimentaire ont été distribuées en France en 2018 à 5 millions de personnes par 200 000 bénévoles associatifs, avec le soutien d'achats publics et de mécanismes de réduction d'impôt sur les dons des entreprises et des particuliers.

Le Fonds européen d'aide aux plus démunis (FEAD) finance un quart de cette distribution, via quatre réseaux associatifs (Croix-Rouge française, Fédération française des banques alimentaires, Restaurants du Coeur et Secours populaire français). Toutefois, ce dispositif est fragilisé par son extrême complexité de gestion, les incertitudes quant à son avenir et le manque de vision globale de l'action publique nationale sur ce sujet.

La diversité des besoins des publics et des territoires appelle des ajustements fins et souples. La loi « Egalim » d'octobre 2018 implique en outre de développer des systèmes alimentaires territorialisés et une démarche participative d'inclusion des personnes accueillies.

Dans ce contexte, le rapport formule des recommandations permettant de simplifier et de recentrer l'intervention des fonds européens, mais aussi de déployer une politique favorisant l'achat local et les circuits courts. Il préconise, dans le cadre d'un financement globalement préservé, la création d'un Fonds pluriannuel national en complément des fonds européens, suivant trois scénarios gradués.

Résumé et rapport complet disponibles

Les villes face aux défis de la précarité alimentaire - Expériences françaises

lesvillesfaceauxdefisdelaprecaritealime_franceurbaine.png
Type de contenu : Partages d'expérience/Projets
Les incontournables : A lire en priorité
Type d'auteurs : Chercheurs, Pouvoirs publics
Année : 2020
Langue : Français
Auteur.e.s : France Urbaine
Mots clés : cantine, démocratie, distribution, droit à l'alimentation, épiceries sociales et solidaires, financement, gaspillage, politique, qualité des produits, territoire/territorialisation
Résumé/Remarque : Fort du soutien du Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères, France urbaine, en partenariat avec RESOLIS, a rassemblé dans cette publication 21 contributions de villes et agglomérations qui décrivent, à travers des exemples concrets, de quelles manières elles luttent contre la précarité alimentaire. Ces contributions sont enrichies par les regards de trois experts qui, chacun à leur manière, rappellent des éléments de contexte indispensables pour mieux appréhender un sujet qui s'avère complexe. Restauration scolaire, épiceries solidaires, commande publique, évolution des comportements alimentaires, développement des circuits de proximité... France urbaine est ainsi fière de montrer la diversité des actions conduites dans les grandes villes et intercommunalités de France et qui sont autant de solutions pour une transition vers une alimentation plus durable, responsable et solidaire.

Pour une réforme de nos solidarités alimentaires

pourunereformedenossolidaritesalimentaire_sowhat9-1e-page-fr.png
Type de contenu : Réflexions sur le fond
Les incontournables : A lire en priorité
Type d'auteurs : Chercheurs
Année : 2019
Langue : Français
Auteur.e.s : D. Paturel, N. Bricas
Mots clés : émancipation/pouvoir d'agir, financement, politique, solidarité
Résumé/Remarque : Les points clés de ce So What?

- En France, la solidarité alimentaire continue de prendre la forme dominante de l’aide alimentaire.
- La précarité alimentaire reste traitée par l’assistance et non par l’ambition d’émancipation.
- Les débats au cours des États généraux de l’alimentation ont soulevé les questions de la dignité dans le traitement de la précarité alimentaire et révélé le décalage croissant entre les populations ciblées par les dispositifs d’aide alimentaire et celles qui en ont besoin.

Programme TRESSONS : ESS et ruralité

programmetressonsessetruralite_tressons.png
Type de contenu : Outils/Méthodologie
Les incontournables : A lire en priorité
Type d'auteurs : Accompagnateurs
Année : 2020
Langue : Français
Auteur.e.s : Avise et RTES
Mots clés : campagne/rural, ESS/économie sociale et solidaire, financement, territoire/territorialisation
Résumé/Remarque : Piloté par l'Avise et le RTES de 2018 à 2021, et afin de contribuer au renforcement de l'ESS rurale, le projet TRESSONS (Territoires ruraux et ESS : outils et nouvelles synergies) vise à en caractériser les apports et les conditions de développement, à permettre le partage d'expérience entre acteurs des territoires, et à analyser la manière dont le FEADER et les fonds européens sont ou pourraient être mobilisés.

Sénat - Rapport d'information fait au nom de la commission des finances sur le financement de l'aide alimentaire

senatrapportdinformationfaitaunomdela_rapport-senat-2018.png
Type de contenu : Réflexions sur le fond, Etats des lieux/Observatoire
Les incontournables : A lire en priorité
Type d'auteurs : Pouvoirs publics
Année : 2018
Langue : Français
Auteur.e.s : A.Bazin, E. Bocquet
Mots clés : financement, politique
Mots clés :
Résumé/Remarque : Les principales recommandations des rapporteurs spéciaux :
Recommandation n° 1 : renforcer la gestion opérationnelle du financement de l’aide alimentaire dans le cadre de l’actuelle programmation du FEAD.
Recommandation n° 2 : repenser l’architecture institutionnelle du dispositif en réfléchissant dès à présent aux adaptations souhaitables dans le cadre de la prochaine programmation du FSE +.
Recommandation n° 3 : poursuivre la simplification du système d’achat des produits en préservant un juste équilibre convenant aux besoins des associations et à l’État.
Recommandation n°4 : mieux sensibiliser les bénévoles aux exigences réglementaires.
Recommandation n° 5 : mieux prendre en compte la spécificité de l’action bénévole de la part des autorités nationales.
Recommandation n° 6 : maintenir un niveau de financement public satisfaisant tout en encourageant la diversification des sources de financement des structures d’aide alimentaire.
Recommandation n° 7 : conforter le modèle associatif fondé sur le bénévolat et mieux agir sur le territoire.
Recommandation n° 8 : peser dans la négociation du FSE+ ; conserver une enveloppe similaire et obtenir une simplification de gestion.
Filtrer :  agriculture  campagne/rural  cantine  coordination/coopération multi-acteurs  covid  cuisine  culturel  démocratie  distribution  droit à l'alimentation  émancipation/pouvoir d'agir  épiceries sociales et solidaires  ESS/économie sociale et solidaire  évaluation  financement  gaspillage  gouvernance  groupement d'achats  insertion  jardin  logistique  migrant/migration  mixité  monnaie locale  panier solidaire  participatif  politique  qualité des produits  quartier  sécurité sociale alimentaire  solidarité  territoire/territorialisation  tiers lieu  ville/urbain