Facile

[Brise Glace] - Jeu dynamiseur

Le brise-glace est une méthode qui permet de réveiller un public, de le stimuler et de l’inciter à prendre la parole. Il est très simple à mettre en place et ne demande très peu de préparation en amont.

[Brise Glace] - Jeu dynamiseur

Taille du groupe : Groupe (10-15 personnes), Salle de cours (20-30 personnes), Amphithéâtre, grand groupe

Modalité : Présentiel

Durée de la méthode pédagogique : Dans une séance

Matériel particulier : Une grande salle adaptée à des déplacements

Type de savoir/Connaissance développée : Savoir-être/Attitude

Public visé : Etudiants, Professionnels en formation

Type de cours : TD, Cours

Temps de préparation :Négligeable

Auteur : Nathalie Agbagla

Pourquoi j'utilise cette technique ?

Pour mes apprenants

Faciliter le contact entre des personnes qui ne se connaissent pas ou peu.

  • Les participants sont par la suite « connectés » et ont plus de facilité à dépasser la crainte de parler en groupe.
  • Ils sont stimulés, leur curiosité est éveillée, les participants sont plus dynamiques et attentifs pour la suite de la séance.

Pour moi enseignant formateur :

Le fait de perturber les étudiants en les incitants à marcher dans la pièce, à contre-sens de leurs habitudes, installe progressivement une bonne humeur et une ambiance de bienveillance au sein du groupe. Il enlève également de la distance avec l’enseignant qui le propose, s’il participe.

Cadre et étapes / Consignes / Instructions

Le cadre :

Il se propose souvent en début de formation afin de faciliter la première prise de contact entre les apprenants. Il peut être proposé à tout moment quand le formateur observe une inertie des participants (comme c’est le cas dans l’exemple développé ici).

Préparation:

Une pièce assez grande est nécessaire pour permettre les déplacements des participants. Par exemple, il est plutôt difficile de le mettre en place en amphi en raison de l’agencement contraint de l’espace. Déplacer si besoin les tables et chaises sur les côtés de la salle en amont ou le demander aux participants. Il est également possible de créer des « méandres » ou des obstacles pour éviter l’écueil des déplacements en cercles moins productifs du point de vue de l’objectif de la méthode.

Déroulement

  1. Le formateur leur demande dans un premier temps de se déplacer dans toute la salle en silence.
  2. Puis il ajoute progressivement différentes consignes.
  3. Par exemple, se regarder dans les yeux quand ils se croisent.
  4. Enfin, ils doivent se regarder, se sourire et se dire bonjour !

Evaluation

Il n’y a pas de méthode pour mesurer l’impact du Brise-glace Dynamiseur. Le simple fait d’observer les participants permet cependant de constater s’il est efficace.

Au début de la méthode pédagogique, s’ils sont déboussolés et perdus, c’est que le premier palier de l’objectif est atteint. Ensuite, le formateur doit être attentif et regarder si les interactions se sont améliorées en quantité (plus de participation) et qualité (bienveillance, écoute).

Variantes :

Variantes de consignes possibles :

  1. Demander aux participants de se toucher le petit doigt en se croisant, dire quelque chose, se serrer la main ou se faire des « hugs ». Dans ce dernier cas, s’assurer au préalable que c’est acceptable par les participants ou l’amener progressivement, et respecter ceux qui ne veulent pas le faire.
  2. Quand les participants sont nombreux (un amphi plein), les séparer en deux groupes permet au formateur de gérer la situation du grand nombre et la contrainte de l’espace. De ce fait, l’effet de masse est diminué. Pendant qu’un groupe est levé, l’autre moitié de l’amphi suit des consignes différentes.
  3. Par exemple, si les personnes debout ont une consigne de silence, ceux qui sont assis doivent discuter haut et fort.
  4. Également possible : pendant que les uns vont en sens horaire, les autres vont en sens contraire ; certains disent bonjour, les autres répondent par un sourire, etc.

Les possibilités sont nombreuses et laissent une bonne part de créativité au formateur !

Points de vigilance :

Faire attention à la taille du groupe, les limites individuelles, les « us et coutumes »…

Et si ca ne marche pas ?

Si ça ne marche pas, il faut vite s’en rendre compte et s’adapter à son public. Cela demande observation et perception.


Par exemple, proposer une autre consigne plus en adéquation et arrêter plus tôt que prévu. Enchainer avec une autre pratique pédagogique, mais il faut soit l’avoir préparé, soit le maîtriser. Il est également possible de proposer un débriefing rapide à la fin de la pratique pédagogique pour remobiliser les participants.



Témoignages

Témoignages Utilisateurs :

Cette méthode crée une bonne ambiance. Les étudiants sont d’abord surpris, voire incrédules, puis finissent par se prendre au jeu. J’avais plus de répondant de leur part pendant toute la suite du cours !

Témoignages Apprenants :

Ce type de cours était assez original et beaucoup plus motivant qu’un simple cours magistral !

Exporter la fiche en pdf